Les articles

Troubles dégénératifs du système nerveux


Plusieurs facteurs peuvent provoquer la mort cellulaire et une dégénérescence plus ou moins importante du système nerveux. Ces facteurs peuvent être des mutations génétiques, des infections virales, des médicaments psychotropes, un empoisonnement aux métaux, etc.

Les maladies nerveuses dégénératives les plus connues sont la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington et la maladie d'Alzeheimer.

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est un trouble dans lequel se produit la démyélinisation de zones isolées des nerfs des yeux, du cerveau et de la moelle épinière.

Le terme sclérose en plaques dérive des multiples domaines de guérison (sclérose) qui représentent de nombreux foyers de démyélinisation du système nerveux. Les signes et symptômes neurologiques de la sclérose en plaques sont si divers que le médecin peut ne pas les diagnostiquer lors des premiers symptômes. Parce que la maladie s'aggrave souvent lentement avec le temps, les individus affectés ont des périodes de santé (rémissions) relativement bonnes alternant avec des périodes de faiblesse (exacerbations). Environ 400 000 Américains, principalement des jeunes adultes, sont atteints de la maladie.

Les causes

La cause de la sclérose en plaques est inconnue, mais on soupçonne qu'un virus ou un antigène inconnu est en quelque sorte responsable du déclenchement d'un processus auto-immun, généralement tôt dans la vie. Ensuite, le corps, pour une raison quelconque, produit des anticorps contre sa propre myéline. Les anticorps produisent une inflammation et endommagent la gaine de myéline. L'hérédité semble jouer un rôle dans la sclérose en plaques. Environ 5% des personnes touchées ont une sœur ou un frère qui a également la maladie et environ 15% d'entre elles ont un proche parent affecté. Les facteurs environnementaux jouent également un rôle. La sclérose affecte 1 personne sur 2 000 qui passent la première décennie de leur vie dans des climats tempérés, mais elle ne touche que 1 personne sur 10 000 nées dans les régions tropicales.